Informations pratiques

Association L’Étangd’Art

8 rue de l’ancien puits
11100 Bages
Tél. : +33 (0)4 68 42 81 11
http://www.letangdart.net

Horaires

Du mercredi au dimanche,
de 14h30 à 19h.

Horaires d’été
(du 10 juillet à la fin août)

Tous les jours,
de 15h à 20h.

Expositions

2018

 

Catherine LEPAGE – Christian GLACE

du 18 Août au 23 septembre 2018

Catherine LEPAGE – Christian GLACE août septembre 2018

vues de l’exposition

Catherine LEPAGE – Christian GLACE

du 18 août au 23 septembre 2018

Vernissage le 25 août à partir de 18h30
Catherine LEPAGE
 

Vit et travaille à Clermont-ferrand

COULEURS, je vous aime

- UN PEU, à partir du 20 Mai 1953 à Jonzac en Charente-Maritime où grandir occupe suffisamment

-BEAUCOUP de 1969 à 1972 à l’école des Beaux-Arts d’ Angoulême

-PASSIONNEMENT de1972 à 1975 à L’École Nationale Supérieure d’Arts Appliqués et des Métiers d’Arts « ENSAAMA Olivier de Serre » à Paris

-A LA FOLIE depuis, à Usson, en Auvergne où je vis, où je peins et pour longtemps encore j’espère, partout sur la terre, dans le ciel, dans mon jardin…

Christian GLACE
 

Vit et travaille à Toulouse

Toucher le bois c’est toucher le monde

Je touche du bois pour garder le contact avec les arbres, avec le vent, la terre, l’eau, le soleil. Pour rester dans cet élan vital que l’on voit dans les lignes du bois. Pour rester debout comme un arbre et ne pas perdre l’équilibre dans ce monde chaotique et violent. Pour chercher la beauté primitive des formes, le calme, une harmonie. Pour mêler gestes et regards à la vigueur des arbres, pour être au monde à égalité avec tout ce qui pousse et qui respire.

Je sculpte des corps dans le bois, je cherche des corps dans le bois pour rester dans la lignée des arbres et des sources. Pour être au monde tout à la fois homme, femme, animal, végétal, minéral. Toucher le bois c’est toucher le monde. Écoute, le bois parle

la couleur et le foisonnement de Catherine LEPAGE répond à la pureté et la force de Chrisitan Glace en restant tous deux dans leur poésie et leurs récits

 

L’ETANGD’ART fête l’été

du 19 juillet au 17 aout 2018

Pour fêter l’été L’Etangd’art a demandé à 18 artistes de vous proposer leurs composiitons d’été.

Michel ALQUIER, jean-Louis BAUNE et Christian GLACE, sculptures, Florence BERTRAND MARIANNE, Nelly BONNEFIS, Geneviève BOUSSOUAR, Florence BOUVRY, Karine DAMOUR, Claire DEGANS, Bruno FOGLIA, Jean-Marie FORTES, Marianne FROSSARD, Catherine GUTHUIX, Ghislaine HABY, Marie José MALEVILLE, Guy PEROTTET, Martine TROUIS, Muriel VALAT-B, dessins, peintures, créations plastiques

 

Karine DAMOUR

du 9 juin au 8 juillet 2018

Karine DAMOUR est née en 1973 en Charente

Après avoir étudié les Arts Appliqués elle se tourne vers les Arts Plastiques jusqu’à sa maitrise. là elle découvre la sensation « qu’une œuvre raconte une histoire à qui veut l’écouter »

Karine a vécu dans plusieurs villes de France (Angoulême, Bordeaux, Orléans, Béziers, Narbonne), parts en mer durant une année d’itinérance, créant ainsi des rencontres successives qui ont orienté son expression artistique vers des mondes différents

« Je recherche le sens qui se forme dans les choses simples, l’endroit où le monde se révèle sans se dire, se devine, ne se formule que dans la présence.

Des liens se font, se nouent, se défont. Ils unissent ou séparent les hommes, les femmes et leurs environnements, s’étirent jusqu’à se rompre parfois. C’est cet entre deux qui me parle, et c’est à cet endroit là que j’essaie d’interpeller.

Je couds d’abord, j’attache, je sépare, je lie, je rassemble…je signifie le lien toujours fragile, parfois subtile, celui qui unit et sépare. A main nue, je caresse la toile marouflée. Je recherche les subtilités dans la matière et les espaces colorés. Couche après couche, en transparence afin que prenne forme un moment suspendu, une sensation juste, une certaine plénitude, un voyage en paysage intérieur… L’histoire racontée se dit, s’écoute, se suggère, s’invente, selon l’humeur : elle parle de métamorphose, de palimpseste de la mémoire, de bleu profond, de vie dehors entre ciel et terre, entre ici et là bas, au passé comme au présent. »

[/WAM_paragraph]
 

Parcours en Lithographies

du 21 avril au 3 juin 2018